Transport

Le transport du concentré d'Arianne sur les monts Valin

Le concentré de phosphate d'Arianne sera transporté par camion à partir de l'usine sur le site de la mine jusqu’au terminal maritime qui sera situé sur la rive nord de la rivière Saguenay.

Les camions qui achemineront le concentré phosphaté de la mine jusqu'au terminal maritime emprunteront les routes forestières existantes R0200,R0253, R0251, R0208 et R0201. Ces routes devront d'abord être mises à niveau pour accueillir le transport lourd.

Plusieurs mesures de sécurité seront mises en place afin de cohabiter de façon harmonieuse et sécuritaire avec tous les autres usagers de cette route. L’entretien des quelques 240 kilomètres du tracé emprunté par nos camions se fera à l’année.

Le trajet retenu est basé sur les routes forestières existantes. Toutefois, l'équipe d'Arianne travaille à optimiser ce tracé dans le but d'éloigner la route, lorsque possible, des secteurs de villégiature à proximité.

L'installation de rampes de déchargement permettra le transbordement du concentré phosphaté des camions vers les silos d'entreposage. Cette méthode est notamment utilisée par l'industrie forestière pour le déchargement des camions à copeaux. Le concentré sera, par la suite, acheminé aux bateaux via un convoyeur fermé. Il est prévu que le terminal maritime accueille en moyenne un (1) bateau par semaine, et ce, toute l'année.

LES CAMIONS

Les camions qui seront utilisés seront de type tridem et auront environ 3,7 mètres de large. Les remorques seront fermées. Les camions et les remorques seront munis d'un dispositif de suivi.

Le transport, en bref

  • 61 camions avec remorques fermées
  • Capacité par camion : 120 tonnes
  • Durée du cycle : 12 heures, donc 2 cycles/jour par camion
  • Vitesse moyenne anticipée : entre 45 et 50 km/h
  • Largeur de la surface de roulement : 10,5 mètres
  • Largeur de l'emprise de la route: moyenne entre 20 et 22 mètres
  • Largeur d'un camion : 3,7 mètres
  • Environ 230 jours de transport/année
  • Pas de transport entre 15 h le vendredi et 18 h le dimanche
  • Pas de transport les jours fériés
  • Arrêt durant la période de dégel : environ 21 jours/année
  • Arrêts pour les imprévus (météo, feux de forêt, etc.) : environ 10 jours/année
  • Nombre moyen de bateaux par semaine : 1

Route pour le transport du concentré

Route du décret

Contournements proposés pour les zones sensibles de villégiature

Carte de localisation des contournements proposés
Publié le 14 juin 2017
Important! Les contournements présentés sur cette carte sont préliminaires. Ceux-ci devront être approuvés par plusieurs ministères provinciaux, ce qui n'est pas encore le cas.

Camions et remorques (dessin préliminaire)

Dessins préliminaires

Croisement des camions (dessin préliminaire)

Dessins prélimaires

Déchargement sur rampe (dessin préliminaire)

Dessin préliminaire

Transport du concentré au sud de la route 172

Plusieurs scénarios de transport du concentré au sud de la route 172 à Saint-Fulgence et à Sainte-Rose-du-Nord ont été étudiés par Arianne. Le scénario privilégié pour l'installation du terminal maritime est situé dans la municipalité de Sainte-Rose-du-Nord, à environ 2,1 km du plus proche riverain.

La construction de la route de transport du concentré nécessitera l'aménagement d'infrastructures favorisant la sécurité et la quiétude du voisinage. Par exemple, un viaduc sera construit sur la route 172 afin d'assurer la sécurité des usagers de la route régionale et des conducteurs des camions d'Arianne.

Terminal maritime (simulation préliminaire)

Simulation visuelle terminal maritime

Relations avec les villégiateurs et les résidents

Les relations avec les parties prenantes du projet font partie des priorités d'Arianne. Le processus de consultation publique a débuté en 2009, il a bien évolué et il se poursuit toujours.

En novembre 2013, un comité regroupant des représentants de la municipalité de Saint-Fulgence, de la MRC du Fjord du Saguenay, du Collectif de l'Anse à Pelletier et d'Arianne a été formé. Ce comité a permis à la Société d'optimiser son scénario de transport au sud de la route 172. 

En juin 2014, la Table de consultation territoire et entreprise a été créée. Elle est composée de représentants des milieux politiques, économiques et sociaux directement concernés par le projet.

En novembre 2014, Arianne a annoncé la création de son Comité de suivi.

Toujours au cours de l'année 2014, la Société a tenu des rencontres individuelles et de groupes avec :

  • villégiateurs route R0200 et R0253 dont le chalet est situé à 100 mètres et moins de la route de transport du concentré
  • villégiateurs route R0200 et R0253 dont le chalet est situé à plus de 100 mètres jusqu'à un maximum de 500 mètres de la route de transport du concentré
  • villégiateurs et propriétaires terriens des lots sur lesquels la route de transport du concentré au sud de la route 172 sera aménagée
  • villégiateurs et résidents du Lac Neil

Des représentants d'Arianne font des présentations du projet aux groupes qui en font la demande. De plus, du matériel et des publicités ont été produits afin d'informer la population et le public en général. Des nouvelles et des photos sont publiées sur Facebook, Twitter, Linkedin et Flickr.

L'approvisionnement

L'approvisionnement du site minier se fera via le Chemin des Passes-Dangereuses. Celui-ci est accessible par la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot, au Lac-Saint-Jean.

L'utilisation du Chemin des Passes-Dangereuses permettra de diviser le volume de transport. Ainsi, les routes R0200 et R0253 serviront à transporter le concentré jusqu'au terminal maritime, et le Chemin des Passes-Dangereuses sera réservé à l'approvisionnement. Ce dernier sera également utilisé durant toute la période de construction du site minier.