Arianne annonce une augmentation de 13 % des ressources minérales (m+i)(1) présentes sur la Zone Paul

SAGUENAY, QC, le 14 oct. 2014 - Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTCBB : DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Québec, est heureuse d’annoncer une mise à jour des ressources de la Zone Paul maintenant évaluées à 668 millions de tonnes de ressources mesurées et indiquées à 7,01 % P2O5 (teneur de coupure à 4,0 % P2O5). De plus, la Société a identifié sur cette zone, de nouvelles ressources présumées maintenant estimées à 38 millions de tonnes à une teneur de 6,13 % P2O5 (teneur de coupure à 4,0 % P2O5).(2) Cette mise à jour de l’estimation des ressources, réalisée par Géoservices GoldMinds Inc., s’exprime par une augmentation de 13 % des ressources mesurées et indiquées (668 Mt vs 590 Mt). Cette augmentation découle des résultats de la campagne de forage réalisée à l’hiver 2014 sur la Zone Paul (Pau-14-154 à Pau-14-160) et sur son Extension Ouest (Pau-14-161 à Pau-14-169).

« La croissance continue de notre ressource est très stimulante », a déclaré Jean-Sébastien David, chef des opérations d’Arianne Phosphate. Nous sommes particulièrement intéressés par la nouvelle ressource démontrée sur l’Extension Ouest. Cette nouvelle ressource est localisée près de la surface, ce qui est positif pour nous puisque cette localisation pourrait contribuer à réduire notre taux de recouvrement (stripping ratio) et, par conséquent, nos coûts d’opération (OPEX). Notre équipe a travaillé fort sur le terrain avec l’objectif de définir de nouvelles cibles minéralisées près de la Zone Paul afin de nous aider à atteindre notre but qui est d’amener la durée de notre projet de classe mondiale du Lac à Paul à 50 ans.(3) À cet effet, Arianne a récemment terminé une campagne de forage diamanté de 3 000 mètres sur l’Extension Ouest de la Zone Paul. »

La Zone Paul est prolongée d’environ 400 mètres, tandis que son Extension Ouest est reconnue sur plus de 500 mètres de long. Le travail réalisé en février 2014 par Géophysique GPR International Inc. montre que la Zone Paul et son Extension Ouest sont deux entités séparées par environ 100 mètres. Du forage supplémentaire sera nécessaire afin de déterminer si elles peuvent se joindre, car toutes les deux demeurent ouvertes latéralement.

Sur l’Extension Ouest, la majorité des forages a testé une profondeur verticale de 0 à 150 mètres. Du forage additionnel sera nécessaire pour vérifier la minéralisation plus profonde, comme déjà observée sur la Zone Paul qui est minéralisée jusqu’à 400 mètres de profondeur verticale.

La localisation des forages et des zones est illustrée sur les figures suivantes.

Réserves minérales actuelles

La Zone Paul est la principale zone du Projet du Lac à Paul d’Arianne Phosphate. Selon l’étude de faisabilité de ce projet (communiqué du 24 octobre 2013), le gisement Paul possède à lui seul, 472 millions de tonnes de réserves prouvées et probables de minerai à 6,90 % P2O5 (teneur de coupure à 3,5 % P2O5)  et ce, pour une durée de vie de mine d’environ 26 ans. L’estimation des ressources minérales (publiée le 7 mars 2013) qui a été utilisée pour établir ces réserves, fait état de 590 Mt de ressources mesurées et indiquées à 7,13 % P2O5 pour une teneur de coupure à 4 % P2O5.

Description de la mise à jour des ressources minérales

L’estimation des ressources minérales de la Zone Paul et de son Extension Ouest a été effectuée en utilisant les données de tous les forages (Pau-08-01 à Pau-14-169), une densité fixe à 3,42 t/m3, le levé topographique de surface « LIDAR 3D », le levé géophysique héliporté à haute sensibilité magnétique (HeliMAGerTM), réalisé en février 2014 par Géophysique GPR International Inc., et par des ellipsoïdes de recherche variables, avec un pendage abrupte vers le sud, suivant les axes définis par le levé magnétique, en utilisant la dérivée première verticale pour les contacts et les extensions. Notez que les forages n’avaient pas encore été relevés par arpentage pour cette estimation. Les forages arpentés seront pris en compte pour la prochaine estimation.

Zone Paul + Extension Ouest Densité % P205 % TiO2 Tonnes
Présumées 3,42 6,13 6,31 37 850 000
Indiquées 3,42 6,83 7,25 348 150 000
Mesurées 3,42 7,19 7,63 320 550 000
Indiquées + Mesurées 3,42 7,01 7,43 668 700 000

Estimation des ressources de la Zone Paul et de son Extension Ouest pour une teneur de coupure à 4 % P2O5*

Zone Paul  Densité % P205 % TiO2 Tonnes
Présumées 3,42 5,69 5,78 28 600 000
Indiquées 3,42 6,80 7,23 332 250 000
Mesurées 3,42 7,18 7,62 318 050 000
Indiquées + Mesurées 3,42 6,99 7,42 650 300 000

Estimation des ressources de la Zone Paul pour une teneur de coupure à 4 % P2O5 *

Extension Ouest Densité % P205 % TiO2 Tonnes
Présumées 3,42 7,51 7,93 9 250 000
Indiquées 3,42 7,53 7,77 15 900 000
Mesurées 3,42 8,29 8,14 2 500 000
Indiquées + Mesurées 3,42 7,63 7,82 18 400 000

* Prendre note que les tableaux ci-haut contiennent des chiffres arrondis.

Données utilisées pour cette estimation:

  • Cent soixante (160) forages carottés réalisés sur la zone Paul (Pau-08-01 à Pau-14-160);
  • La longueur totale des forages de la zone Paul est de 40 902 mètres;
  • 13 597 résultats d’analyse pour les % de P2O5, TiO2, SiO2, Fe2O3, AL2O3, CaO, K2O, Na2O, MnO & MgO;
  • 14 008 données de déviation; et,
  • 674 descriptions lithologiques.
  • Neuf (9) forages carottés réalisés sur l’Extension Ouest (Pau-14-161 à Pau-14-169);
  • La longueur totale des forages de l’Extension Ouest est de 1 323 mètres;
  • 420 résultats d’analyse pour les % de P2O5, TiO2, SiO2, Fe2O3, AL2O3, CaO, K2O, Na2O, MnO & MgO;
  • 412 données de déviation; et,
  • 52 descriptions lithologiques.

Paramètres de l’estimation:

  • Composites de 3 mètres;
  • Une densité fixe de 3,42, comme utilisée dans l’estimation des ressources de 2013;
  • La taille de chaque bloc modèle est de 10 m (EW) x 10 m (NS) x 15 m (Z);
  • La Zone Paul est divisée en deux secteurs, soit le secteur à nelsonite et celui avec alternance de gabbro anorthositique et de nelsonite, le premier étant dans la partie nord du dépôt et le second dans la partie sud;
  • Les teneurs des blocs ont été estimées à partir des composites par interpolation de l’inverse du carré de la distance. Pour la zone Paul, l’estimation s’est basée sur 4 passes avec les paramètres suivants : pour la première et la deuxième passe, les blocs ont été estimés avec un maximum de quinze (15) composites et un minimum de dix (10) avec une limite de cinq (5) composites du même trou de forage. Pour la troisième et la quatrième passe, le nombre de composites est limité à quinze (15), avec un minimum de cinq (5) et un maximum de cinq (5) du même trou de forage;
  • Les ellipsoïdes de recherche variables ont permis de sélectionner les composites utilisés dans l’estimation de la teneurdes blocs. Les dimensions de ces ellipsoïdes sont comme suit : pour la première passe, la taille de l’ellipsoïde est de 150x150x50 mètres; pour la deuxième et la troisième passe, la taille de l’ellipsoïde est de 250 x 250 x 50m; pour la quatrième passe, la taille de l’ellipsoïde est plus  large 350 x 350 x 75m.
  • Les paramètres de la classification des ressources minérales de la zone Paul sont :
    • Les ressources mesurées avec au minimum deux (2) trous de forage et un minimum de six (6) composites avec un ellipsoïde variable dont la taille est de 75x75x30m.
    • Les ressources indiquées avec au minimum deux (2) trous de forage et un minimum de six (6) composites avec un ellipsoïde variable dont la taille est de 150x150x60m.
    • Les ressources présumées avec un (1) trou de forage et un minimum de cinq (5) composites avec un ellipsoïde variable dont la taille est de 350 x 200 x 90m.
  • Pour l’Extension Ouest de la zone Paul, une seule passe a été utilisée pour l’estimation des teneurs avec un ellipsoïde de recherche variable. La taille de l’ellipsoïde est de 350 x 150 x 75m avec un nombre de composites limité à quinze (15) et un minimum de dix (10) ainsi qu’un maximum de cinq (5) du même trou de forage. Une classification similaire à celle de Paul a été utilisée dans son extension ouest sauf pour les dimensions des ellipsoïdes variables dont les dimensions sont de 60 x 60 x 30m pour les mesurées et de 120 x 120 x 60m pour les indiquées comme ce qui a été utilisé pour la première classification des ressources minérales de la zone Paul avec un minimum de 8 composites pour les ressources mesurées et 6 pour les ressources indiquées. Les ressources présumées avec un (1) trou de forage et un minimum de cinq (5) composites avec un ellipsoïde variable dont la taille est de 350 x 200 x 90m.

Le programme AQ/CQ inclut les blancs et les standards et est en accord avec les valeurs attendues.

(1) Mise en garde : Les ressources minérales présentées ici ne sont pas des réserves minérales, car elles n’ont pas été démontrées par une étude de viabilité économique.

(2) Mise en garde : Les ressources minérales présentées ici ne sont pas des réserves minérales, car elles n’ont pas été démontrées par une étude de viabilité économique. Il n’est pas certain que de futurs travaux d’exploration résultent à catégoriser ces ressources présumées en ressources indiquées ou mesurées.

(3) Mise en garde : L’objectif de 50 ans de durée de vie d’exploitation est de nature conceptuelle,  car il n’y a pas eu suffisamment de travaux d’exploration pour définir des ressources minérales mesurées et indiquées de cette grandeur et qu’il n’est pas certain que des travaux additionnels d’exploration pourront convertir les zones ciblées en ressources minérales mesurées et indiquées. Cet objectif est basé sur les 472 Mt en réserves et sur les autres ressources du projet (voir communiqué du 24 octobre 2013) ainsi que sur le nouveau potentiel ciblé de ressources (voir communiqués du 15 mai et 12 juin 2014).

M. Claude Duplessis, ing., Géoservices GoldMinds Inc., personne qualifiée indépendante selon les normes NI 43-101, a préparé l’estimation des ressources minérales avec l’assistance de M. Merouane Rachidi Ph D. Géo. M. Duplessis est responsable de l’information technique présente dans ce communiqué de presse.

M. Daniel Boulianne, géo., V.P. Exploration Arianne et personne qualifiée selon les normes NI 43-101, a approuvé ce communiqué de presse.

À propos d’Arianne Phosphate

Arianne (www.arianne-inc.com) met en valeur des gisements de phosphate au Lac à Paul, à environ 200 kilomètres dans le nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec, Canada. Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de qualité titrant 38,6 % de P2O5 et contenant peu ou pas de contaminant. La Société compte présentement 92,9 millions d’actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Déclarations et renseignements prospectifs

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « renseignements prospectifs » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les «renseignements prospectifs »). Les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué sont fournisà la date de celui-ci. Outre les exigences de la législation pertinente sur les valeurs mobilières, la Société n’a pas l’intention de mettre à jour ces renseignements prospectifs et elle n’accepte aucune obligation à cet égard. Les renseignements prospectifs incluent, notamment, les déclarations sur les estimations des ressources minérales, l’effet que les résultats des forages terminés devraient avoir sur le projet, le calendrier des programmes de travaux à venir et les attentes à cet égard. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l’usage de mots comme « planifie », « s’attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l’intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. Toute déclaration prospective porte uniquement sur la date à laquelle elle est faite et sauf les exceptions qui peuvent être imposées par les lois applicables sur les valeurs mobilières, la Société rejette toute intention ou obligation de mettre à jour toute déclaration prospective.

Retour aux communiqués de presse