Arianne Phosphate nomme M. Jean Fontaine sur son conseil d'administration

SAGUENAY, QUÉBEC - (19 février 2019) – Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTCBB : DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, au Québec, est heureuse d’annoncer la nomination de M. Jean Fontaine sur son conseil d’administration.

M. Fontaine est le fondateur et le président de JEFO Nutrition Inc. (JEFO), un leader mondial de l’industrie nutritionnelle haute-performance pour animaux. Fondé en 1982, JEFO a développé ses activités avec succès et ses produits sont maintenant commercialisés dans 80 pays. M. Fontaine se joint au conseil d’administration avec une carrière exemplaire menée de succès et de distinctions.

« Je comprends ce qu’il faut pour bâtir une entreprise performante d’envergure internationale » a commenté Jean Fontaine.  « Je suis pleinement conscient des défis auxquels sont confrontées les nouvelles entreprises et je pense, d’après ce que j’ai vu, qu’Arianne a les ingrédients nécessaires pour devenir une réussite. Je suis impatient de pouvoir apporter mon expertise au conseil d’administration et de travailler avec la direction afin d’influencer ce succès. Je pense également que mon solide passé en agriculture et mon réseau international aideront à atteindre cet objectif. »

« La nomination de M. Fontaine arrive à un moment très important pour Arianne » mentionne Dominique Bouchard, président exécutif du conseil d’administration.  « M. Fontaine a fait ses preuves en matière de croissance d’entreprise, et ce à travers l’innovation, l’entreprenariat et la conquête du marché international. Ses compétences seront un atout majeur pour le conseil d’administration et la direction d’Arianne. »

Parallèlement à sa nomination, M. Fontaine s'est vu attribuer 200 000 options d'achat d'actions. Chaque option confère à son porteur le droit d’acheter une action ordinaire de la Société jusqu’a 18 février 2029 au prix de 0,40$ par action, soit le cours de clôture des actions de la Société le jour de bourse précédant la date d'attribution. Les options sont soumises à une période d'acquisition, conformément au régime et à la politique et sont assujetties à l’approbation réglementaire.

Bilan corporatif :

Le quatrième trimestre 2018 a été très important pour Arianne. La Société a franchi avec succès d’autres étapes importantes nécessaires au développement de son projet du Lac à Paul.

Au cours de ce trimestre, Arianne a signé deux ententes formelles pour la vente de son concentré d’apatite (voir les communiqués de presse du 25 septembre 2018 et du 13 décembre 2018). Ceci démontre l’intérêt élevé du marché envers son concentré.  Ces accords prévoient des prix de vente incluant un premium, reconnaissant ainsi la qualité supérieure du concentré et la faible teneur en contaminants. Ces ententes constituent un pas important vers les conditions de financement des prêteurs. Les discussions entourant le financement ont progressé avec un intérêt considérable. Arianne poursuit également les négociations avec plusieurs autres parties en vue de conclure des ententes de vente du concentré similaires afin de satisfaire aux conditions d'emprunt imposées par les banques de financement de projets. En parallèle, Arianne est également engagée dans des discussions afin de s’allier avec un partenaire stratégique. En 2018, l'intérêt et l'activité se sont accrus à cet égard.

En octobre 2018, Port Saguenay a reçu l’ensemble des permis nécessaires qui permettra la construction d'un terminal maritime sur la rive nord du Saguenay (voir le communiqué de presse du 23 octobre 2018), à partir duquel des navires seront chargés du concentré d’apatite d'Arianne pour livraison aux marchés internationaux. De plus, la réception du décret ministériel de la mine et à l’accord de collaboration avec les Premières Nations Innues, permettent de répondre aux principales exigences d’acceptabilité environnementale et sociale qui ouvrent la voie au développement du projet du Lac à Paul.

Au cours de l’année, Arianne a également conclu un accord avec la province du Nouveau-Brunswick afin d’explorer la possibilité d’une installation d’acide phosphorique (voir le communiqué de presse du 9 août 2018) qui utiliserait le concentré d’apatite de la société. Grâce aux subventions en place, Arianne peut procéder à une étude de préfaisabilité sur l’opportunité et prendre ainsi des décisions commerciales en fonction des résultats obtenus. Si les résultats sont favorables, cette opportunité pourrait représenter l’utilisation d’une grande partie du concentré produit par la société et permettre à Arianne de devenir intégrée verticalement.

Enfin, la nomination de M. Fontaine à notre conseil d’administration poursuit la volonté de renforcir l’expertise du conseil d’administration et de la direction d’Arianne. La nomination de M. Fontaine fait suite à la nomination de M. Claude Lafleur au conseil d’administration de la société (voir communiqué du 30 août 2018) et à l’ajout de M. Andrew Malashewsky au poste de chef des finances d’Arianne (voir communiqué du 24 janvier 2019). L’ajout de ces nouvelles ressources continuent d'améliorer les compétences nécessaires pour qu'Arianne puisse procéder à la construction.

« Je doute que la plupart des investisseurs ait suivi de près les progrès d’Arianne ou soit pleinement conscient de ce que la Société a accompli », a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d’Arianne Phosphate. « Comme nous le savons, l’exploration minière à un stade précoce est très risquée et la plupart des entreprises ne parviennent pas à trouver des gisements économiquement viables. En plus, même si un gisement viable est trouvé ou est découvert, un projet nécessite des conditions économiques favorables, notamment la demande du produit, l'accès aux infrastructures ou la possibilité de construire à des coûts compétitifs, l’acceptabilité sociale de la population et, bien entendu, tous les éléments de réglementation et l'obtention de permis nécessaires. Au cours des années, Arianne a réalisé avec succès toutes ces démarches dans le cadre de son projet du Lac à Paul. Aujourd’hui, la société détient l’un des gisements de phosphate les plus importants au monde ayant en main tous les permis requis, un projet économiquement viable et prêt à construire. Combien de personnes reconnaissent ceci, je ne le sais pas. Par contre, la dernière étape pour Arianne est de continuer à travailler avec des bailleurs de fonds et des partenaires stratégiques potentiels, de construire les infrastructures requises, libérant ainsi la plus-value sociale et économique de notre projet ».

Outre le développement d’Arianne, l’environnement macro-économique s’est amélioré au cours de 2018. Après une période très difficile (2012-2017) au cours de laquelle les prix du phosphate et l’ensemble des prix des engrais ont sensiblement diminué, nous avons constaté une nette amélioration au cours de l’année qui vient de se terminer. Malgré la baisse des prix depuis cinq ans, la demande de phosphate a continué de croître chaque année et cette demande en constante amélioration a fourni une base solide à la hausse d’environ 25% des prix observée en 2018. Pour 2019, l’industrie cherche maintenant à sécuriser l'offre et de nombreux analystes du secteur estiment que les prix devraient continuer d’augmenter.
 
Personne qualifiée
Jean-Sébastien David, géo., personne qualifiée NI 43-101, a approuvé ce communiqué. M. David est également le chef des opérations.

À propos d’Arianne Phosphate
Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianne-inc.com) mets en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km dans le nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 (étude de faisabilité publiée en 2013) et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 105 803 943 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.
- 30 -

Pour nous joindre
Source : Jean-Sébastien David, chef des opérations Tél. : 418-549-7316 j.s.david@arianne-inc.com
Info :  Brian Ostroff, chef de la direction  Tél. : 514-908-4202 brian.ostroff@arianne-inc.com

Suivez-nous sur :
Facebook : https://www.facebook.com/ariannephosphate
Twitter : http://twitter.com/arianne_dan
YouTube : http://www.youtube.com/user/ArianneResources
Flickr : http://www.flickr.com/photos/arianneresources
Resource Investing News : http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne

Mise en garde concernant les informations prospectives

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « informations prospectives » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les « informations prospectives »). L’information prospective inclut, notamment, les attentes sur la production et la qualité du concentré d’apatite du projet Lac à Paul. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l’usage de mots comme « planifie », « s’attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l’intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. L’information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d’activité, les performances ou les réalisations de la Société sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent, mais sans s’y limiter : la volatilité du cours des actions; les fluctuations des prix des matières premières; l’origine et les coûts des sources d’énergie; les estimations des coûts en capital initial et de renouvellement; les estimations des coûts de main-d’œuvre et des coûts d’opération; les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; les risques associés à l’exploration, au développement et à l’exploitation de gisements miniers; les estimations des ressources et des réserves minières; les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d’exploration, de développement et de production; les risques liés aux variations des taux de change; les risques environnementaux; la concurrence à laquelle fait face la Société à l’égard de l’embauche du personnel expérimenté; l’accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d’exploration; les risques associés à des changements à la réglementation de l’exploitation minière régissant la Société; la finalisation du processus d’évaluation environnementale; les risques liés aux retards réglementaires et d’obtention de permis; les risques liés aux conflits d’intérêts potentiels; la dépendance envers le personnel clé; les risques de financement, de capitalisation et de liquidité incluant les risques que le financement nécessaire pour continuer les activités d’exploration et de développement du projet Lac à Paul ne soit pas disponible ou disponible à des conditions acceptables; le risque de dilution potentielle par l’émission d’actions ordinaires; le risque de litiges. L’information prospective est fondée sur des hypothèses jugées raisonnables par la direction au moment où ces déclarations sont faites, y compris, mais sans s’y limiter, la poursuite des activités d’exploration, aucun changement défavorable important des prix des matières premières, à la réalisation des plans d’exploration et des plans de développement conformément aux attentes, l’obtention des approbations réglementaires requise, et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans la présente. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d’autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces informations prospectives se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces informations prospectives. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l’information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date de ce communiqué de presse et la Société ne s’engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

Retour aux communiqués de presse