Arianne Phosphate produit un concentré phosphaté de niveau et de qualité supérieurs lors de test effectués à la demande de clients potentiels – Émission de bons de souscription en lien avec une entente permettant de différer le paiement des intérêts

SAGUENAY, QUÉBEC - (16 mars 2015) – Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTCBB : DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine d’apatite du Lac à Paul, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Québec, poursuit ses efforts en vue d’améliorer davantage son projet Lac à Paul. La Société est heureuse d’annoncer qu’à la suite de tests effectués à la demande de clients potentiels, elle est désormais en mesure de fabriquer un concentré de qualité supérieure grâce à la réduction significative de la présence d’éléments mineurs dans son concentré phosphaté.


Les récents essais métallurgiques effectués au COREM, une firme spécialisée offrant aux compagnies minières une vaste gamme de services et d’analyses en traitement de minerais, ont permis de produire plus de 1,2 tonne de concentré d’apatite de grande qualité. Le rapport final des éléments mineurs (REM) de ce concentré s’élève à 0.03, à un grade de 40.0 % P2O5, comparativement aux tests précédents où le REM était de 0.089 et de 38.8 % P2O5 (voir le communiqué du 22 mai 2014 pour plus de détails sur les tests précédents).


« Les résultats des tests sont extrêmement encourageants », a déclaré Jean-Sébastien David, chef de l’exploitation d’Arianne. « Ils ont notamment permis de réduire la présence d’aluminium, de fer et de magnésium dans notre produit. Nous croyons que ces excellents résultats nous permettront de fabriquer un concentré rencontrant des exigences supérieures pour l’utilisation commerciale de notre produit. Les récents résultats confirment que le prix de notre concentré sera basé sur la qualité premium. »


Les tests ont été réalisés à la suite d’échanges avec d’éventuels acheteurs du produit de la Société, lesquels avaient signifié qu’une réduction du REM améliorerait davantage le concentré d’Arianne, le rendant ainsi encore plus attractif puisqu’il pourra être utilisé pour la fabrication de produits de spécialité.


Émission de bons de souscription
Arianne annonce également qu’elle a reçu l’approbation conditionnelle de la Bourse TSX Venture Exchange d’accorder à Mercury Financing Corp. (« Mercury ») 400 000 bons de souscription non transférables (les « bons de souscription »). Les bons de souscriptions sont attribuables à une entente permettant de différer le paiement d’environ 600 000 $ en intérêts sur des facilités de crédit de 10 M$ et 2,5 M$ (collectivement, les
« facilités de crédit ») accordées par Mercury à Arianne en 2012 et 2013. Le paiement des intérêts sera reporté jusqu’à la maturité desdites facilités de crédit, le 31 décembre 2015.
Les facilités de crédit avaient été contractées en vue de la réalisation de l’Étude de faisabilité de la Société. Chaque bons de souscription permet à Mercury d’acheter des actions ordinaires d’Arianne au prix de 0,74 $ par action, et ce, jusqu’au 16 mars 2016. Les bons de souscription sont sujets à une période de détention de quatre mois et un jour expirant le 17 juillet 2015.


Personne qualifiée
Jean-Sébastien David, geo., personne qualifiée NI 43-101, a approuvé ce communiqué. M. David est également le chef de l’exploitation de la Société.


À propos d’Arianne Phosphate
Arianne (www.arianne-inc.com) met en valeur des gisements de phosphate au Lac à Paul, à environ 200 kilomètres dans le nord de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean au Québec, Canada. Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de qualité titrant 38,6 % de P2O5 et contenant peu ou pas de contaminant. La Société compte présentement de 95 325 755 actions en circulation.


Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.


- 30 -


Déclarations et renseignements prospectifs
Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « renseignements prospectifs » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les «renseignements prospectifs »). Les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué sont fournis à la date de celui-ci. Outre les exigences de la législation pertinente sur les valeurs mobilières, la Société n’a pas l’intention de mettre à jour ces renseignements prospectifs et elle n’accepte aucune obligation à cet égard. Les renseignements prospectifs incluent, notamment, les déclarations sur les estimations des ressources minérales, l’effet que les résultats des forages terminés devraient avoir sur le projet, le calendrier des programmes de travaux à venir et les attentes à cet égard. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l’usage de mots comme « planifie », « s’attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l’intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. Toute déclaration prospective porte uniquement sur la date à laquelle elle est faite et sauf les exceptions qui peuvent être imposées par les lois applicables sur les valeurs mobilières, la Société rejette toute intention ou obligation de mettre à jour toute déclaration prospective.

Retour aux communiqués de presse