Arianne annonce des changements à la direction et publie ses résultats financiers et opérationnels du second trimestre de 2014

SAGUENAY (QUÉBEC), le 2 septembre 2014 – Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTCBB : DRRSF), une société axée sur le phosphate qui se consacre au développement du projet Lac à Paul dans la région du Saguenay, au Québec, annonce des changements de personnel à la direction au moment où la Société entame la prochaine phase de développement de son projet Lac à Paul. Ces changements ont été adoptés afin que la Société se concentre davantage sur les importantes étapes à venir, soit l’obtention des permis, les discussions avec les Premières Nations, l’amélioration des coûts d’exploitation et d’immobilisations et la réalisation d’un partenariat stratégique.

À mesure que ces étapes se concrétisaient, Brian Kenny a demandé à se concentrer uniquement sur la réduction des coûts d’exploitation et d’immobilisations, ce qui comprend l’optimisation du plan de transport. Même s’il est en mesure d’effectuer cette tâche tout en étant chef de la direction, les autres responsabilités liées à cette fonction ne lui laissent pas le temps requis pour se concentrer entièrement sur cet aspect dès plus important et ainsi faire progresser le projet. « J’estime que nous avons un grand projet entre nos mains et je crois que je serai plus utile dans mon domaine d’expertise, où je serai en mesure d’exercer une plus grande influence », mentionne M. Kenny. « Je me réjouis de continuer à travailler avec notre équipe, ce qui nous permettra d’atteindre notre objectif : voir une mine de phosphate de classe mondiale en activité au Québec. » En raison des nouvelles priorités de M. Kenny, il a été jugé que le titre de chef de la direction n’était plus à propos et M. Kenny a décidé de démissionner de ce poste. Il demeura au sein de la Société en tant que consultant. Les autres responsabilités lui revenant en tant que chef de la direction, comme les tâches administratives, la stratégie financière et les relations auprès des communautés et des investisseurs, seront redistribuées à d’autres membres de l’équipe de direction.

Plusieurs de ces responsabilités seront directement attribuées à l’actuel chef de l’exploitation d’Arianne, Jean-Sébastien David. Déjà cadre supérieur au sein de l’équipe de direction, M. David a participé à un grand nombre d’activités de la Société, et ce, de bien des façons. Étant basé à Chicoutimi, M. David connaît non seulement tout le personnel, plusieurs responsables municipaux et gouvernementaux ainsi que des membres des communautés autochtones dans la région, mais il a aussi entretenu des contacts réguliers avec ceux-ci au cours des dernières années, soit depuis qu’il est à l’emploi de la Société. « Ayant déjà eu des responsabilités semblables par le passé, j’ai pu constater quelles sont les exigences liées à l’obtention des permis et à la construction d’un projet. Étant originaire de la région, je suis aussi conscient de ce que représente cette mine pour la communauté ». M. David ajoute : « Je suis impatient face aux défis à venir et l’équipe d’Arianne mettra tout en œuvre pour faire en sorte que le projet se réalise ».

En soutien aux nouvelles fonctions de M. David, M. Pierre Fitzgibbon deviendra le président exécutif d’Arianne, ce qui lui permettra de jouer un rôle plus actif en matière d’initiatives stratégiques et financières de la Société. M. Fitzgibbon siège sur le conseil de plusieurs sociétés publiques et a occupé divers postes de haute direction, y compris chef des finances à la Banque Nationale du Canada, vice-président du conseil, financement des sociétés pour la Financière Banque Nationale. Il a aussi siégé sur le conseil d’administration de la Caisse de dépôt et placement du Québec, un fonds de pension de 200 G$. Plus récemment, M. Fitzgibbon a occupé le poste de chef de la direction d’Atrium Innovations inc., une société vendue au début de l’année pour un montant de plus d’un milliard de dollars. « J’ai hâte de travailler plus étroitement avec Arianne et d’appuyer l’équipe au besoin », déclare M. Fitzgibbon. « Ce changement arrive à un moment opportun, à la suite de mon départ d’Atrium, et me permet de mettre mes compétences et mes contacts au profit d’un projet qui deviendra une autre grande réussite pour le Québec. »

Arianne a aussi nommé Dino Fuoco en tant que nouveau chef de la direction financière. Diplômé de l’Université de Montréal, M. Fuoco compte plus de trente années d’expérience en administration des affaires. Il a été membre de la direction de plusieurs sociétés importantes, y compris John Labatt (maintenant une division d’Anheuser-Busch InBev), Provigo (maintenant une division des Compagnies Loblaw limitée) et Produits forestiers Alliance inc. (acquis depuis par Bowater Canada). En plus de ses activités dans le secteur privé, M. Fuoco a aussi occupé des postes de haute direction au sein d’organismes gouvernementaux, y compris vice-président exécutif et chef de la direction financière de la Société générale de financement du Québec, et a été membre du conseil d’administration d’Hydro-Québec CapiTech (capital de risque). « Je suis heureux de mon nouveau rôle au sein d’Arianne Phosphate », mentionne M. Fuoco. « Je constate qu’il existe plusieurs similitudes avec des fonctions que j’ai occupées par le passé, aidant une entreprise à traverser les étapes en vue de devenir un acteur essentiel de son industrie, que ce soit seule ou à l’intérieur d’une structure plus importante. »

Ces changements prennent effet immédiatement et font partie de la stratégie d’Arianne pour faire progresser son projet. « Ces modifications permettent à certains membres de la Société de privilégier leurs domaines de compétence, que ce soit l’obtention des permis, la réduction des coûts et l’optimisation du projet ou le financement, » déclare M. Fitzgibbon. « Tous les éléments sont présents et cette répartition des responsabilités devrait nous permettre de réaliser nos objectifs aussi rapidement et efficacement que possible. »

Les changements surviennent à la suite des excellents résultats d’Arianne pour les six derniers mois, alors que la Société a augmenté son inventaire de ressources présumées, a identifié de nouvelles zones potentielles, a diminué ses coûts d’exploitation estimés pour le projet et a obtenu une entente avantageuse concernant l’alimentation électrique avec Hydro-Québec. Ces améliorations arrivent aussi au moment où l’incertitude connue dans plusieurs pays producteurs de roches phosphatées a augmenté, alors que les marchés mondiaux sont toujours à la recherche d’une production stable et fiable.

Résultats corporatifs et financiers du deuxième trimestre

Arianne publie ses résultats opérationnels et financiers du deuxième trimestre terminé le 30 juin 2014. Le rapport de gestion et les états financiers d’Arianne pour le trimestre sont accessibles sur le site Web de la Société et sur SEDAR à www.sedar.com.

« Nous sommes heureux des excellents résultats de notre deuxième trimestre », déclare Jean-Sébastien David, chef de l’exploitation d’Arianne. « Parmi les faits saillants, la réussite de notre financement en juillet témoigne d’un appui constant de la part de notre équipe de direction et de nos actionnaires actuels envers le développement de notre actif de classe mondiale, le projet Lac à Paul. Il nous a fourni en temps opportun les capitaux nécessaires afin de poursuivre la mise en valeur du projet, y compris des activités essentielles à l’obtention des permis environnementaux et à l’optimisation du projet. Il est évident que le deuxième trimestre de 2014 démontre notre perpétuel engagement en vue de définir le potentiel de croissance du projet et de renforcer ses aspects économiques ». M. David ajoute : « Bien que déjà robuste, la rentabilité économique du projet Lac à Paul s’est améliorée au cours du trimestre grâce à l’obtention d’une entente avantageuse concernant l’alimentation électrique avec le gouvernement du Québec, ainsi qu’aux essais métallurgiques qui ont permis de diminuer nos coûts de production du concentré de phosphate, ce qui se traduit par une importante économie de coûts pour la durée de vie de la mine ».

Faits saillants corporatifs et financiers au T2 2014

  • Publication des résultats du forage de l’hiver 2014, y compris :
    • Ajout de ressources présumées de 78 Mt à 5,34 % P2O5 pour la zone Nicole;
    • Identification d’une nouvelle cible potentielle de l’ordre de 260 Mt – 390 Mt avec des teneurs variant de 5,34 % à 7,13 % P2O5.
  • Publication des résultats préliminaires des tests d’optimisation métallurgiques démontrant qu’Arianne est en mesure de réaliser des économies de coûts substantielles pour les 26 ans de vie de la mine. En éliminant deux réactifs lors de la production de son concentré phosphaté, Arianne aura la possibilité de diminuer le coût de production par tonne, ce qui aura un effet à la baisse sur l’ensemble des coûts d’exploitation.
  • Obtention d’une entente avantageuse concernant l’alimentation en électricité avec le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, lequel octroie un tarif réduit et préférentiel au projet Lac à Paul et confirme le bloc d’énergie lors de la construction et de l’exploitation de Lac à Paul.
  • Ventes des propriétés Opinaca et Black Dog, deux actifs non prioritaires, conformément à la stratégie de la Société de se concentrer sur le développement du projet Lac à Paul.

Faits saillants survenus après le T2 2014

  • Publication des résultats du forage sur les zones TraMan et Traverse :
    • Ajout de ressources présumées de 146 Mt à 5,30 % P2O5 pour la zone TraMan;
    • Ajout de 17 Mt à 5,98 % P2O5 pour la zone Traverse.
  • Annonce de la clôture de la première tranche d’un financement par voie de placement privé, pour un produit brut de 5 631 000 $. Une seconde tranche de 2 369 000 $ devrait être conclue en septembre, pour un produit brut total d’au plus 8 000 000 $ (pour plus de détails, consulter le communiqué de presse du 31 juillet 2014).

Résumé financier

Au T2 2014, Arianne n’a pas généré de revenus ni de flux positifs de trésorerie puisque la Société est toujours en phase de démarrage. Au cours de la période de trois mois terminée le 30 juin 2014, la Société a enregistré une perte nette de 1 639 487 $, comparativement à une perte nette de 1 508 003 $ à la même période en 2013. La perte nette et la consommation de trésorerie de la Société respectent ses prévisions budgétaires.

Liquidité

À la fin du trimestre, la Société avait une encaisse de 2 108 307 $ et un fonds de roulement de 706 818 $, lequel comprend un montant de 615 388 $ réservé aux activités d’exploration et d’évaluation. Le fonds de roulement de la Société sera destiné à la réalisation des importants travaux de développement du projet en 2014.

De plus, depuis le 1er juillet 2014, la Société a reçu un produit net de 5,1 M$ provenant de la première tranche du financement de 8 M$ annoncé en juillet (voir le communiqué de presse du 31 juillet 2014). Selon les estimations actuelles relativement au développement du projet, Arianne prévoit qu’elle aura besoin de financement additionnel en 2015.

À propos d’Arianne Phosphate

Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianne­inc.com) met en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km au nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 92 868 755 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Déclarations et renseignements prospectifs

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « renseignements prospectifs » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les « renseignements prospectifs »). Les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué sont fournis à la date de celui-ci. Outre les exigences de la législation pertinente sur les valeurs mobilières, la Société n’a pas l’intention de mettre à jour ces renseignements prospectifs et elle n’accepte aucune obligation à cet égard. Les renseignements prospectifs incluent notamment les énoncés concernant l’incidence des essais métallurgiques supplémentaires sur le projet ainsi que le calendrier des programmes de travaux à venir et les attentes à cet égard. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l’usage de mots comme « planifie », « s’attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l’intention de », « escompte » ou « croit », ou leur forme négative, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquelles des mesures, des événements ou des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « vont être » prises, se produire ou se réaliser. Toute déclaration prospective n’a de valeur qu’à la date à laquelle elle est faite et, sauf exception prévue dans les lois applicables sur les valeurs mobilières, la société rejette toute intention ou obligation de mettre à jour toute déclaration prospective.

Documents à télécharger

États financiers intermédiaires consolidés résumés Q2 2014
Publié le 2 septembre 2014
Rapport de gestion intermédiaire Q2 2014
Publié le 2 septembre 2014
Retour aux communiqués de presse