Arianne dépose son rapport technique ni 43-101 de l’étude de préfaisabilité du projet du Lac à Paul

Ressources d’Arianne Inc. (“la Société” ou “Arianne”) (TSX.V:DAN) est heureuse d’annoncer le dépôt sur SEDAR d’un rapport technique conforme au Règlement 43-101 constituant le rapport à l’appui de l’étude de préfaisabilité annoncée récemment à l’égard du projet de phosphore et titane du Lac à Paul situé dans le centre du Québec. Les faits saillants de l’étude de préfaisabilité, annoncés le 8 novembre 2011 par Arianne, sont les suivants :

Faits saillants de l’étude de préfaisabilité ($US):

  • Les ressources mesurées et indiquées ont quadruplé et atteignent 348 millions de tonnes à 6,50 % P2O5
  • Les ressources additionnelles inférées de 114 millions de tonnes à 5,46 % P2O5 ne sont pas incluses dans l’étude
  • Les réserves prouvées et probables combinées des Zones Paul et Manouane totalisent maintenant 307 Mt à une teneur moyenne de 6,59% P2O5 avec un rapport minerai/stérile de 0,83 (teneur de coupure de 2,43% P2O5)
  • Production annuelle moyenne : 2 millions de tonnes de concentré d’apatite titrant 38% P2O5
  • Durée de vie de la mine de 25 ans à 33 000 tonnes/jour avec un taux de récupération de 89%
  • Prix de vente moyen de 175$/tonne (comparable à 85 BPL FOB « Russie » actuellement vendu à 223$/tonne)
  • Coûts d’opération 98$/tonne de concentré (FOB train Dolbeau-Mistassini)
  • Capex Direct: 454 $M
  • Capex Indirect: 121 $M et contingence à 74 $M
  • Capex Total: 649 $M
  • TRI avant-taxes:19,2%
  • VANE 8% avant-taxes: 684M$
  • Remboursement du capital avant-taxes: 4,7 ans

Un exemplaire du rapport technique (anglais seulement), qui a été déposé le 22 décembre 2011, peut être obtenu sur le site Web de la Société à l’adresse :

http://beta.arianne-inc.com/wp-content/uploads/2012/01/Lac_a_Paul_PFS_43101.pdf

Personnes qualifiées : Les personnes qualifiées aux fins du rapport technique conforme au Règlement 43-101 sont : Claude Duplessis, Eng, SGS Canada Inc – Géostat; Jeffrey Cassoff, Eng, Chef ingénieur des mines, Stéphane Rivard, Eng, Directeur Mineral Processing, Michel L. Bilodeau, ing. & Ph.D., analyste économique, Mary Jean Buchanan, Eng. & M. Env, Senior Project Manager de Met-Chem Canada Inc. ; Skiadas Nicolas, Eng, Journeaux Assoc, Division de Lab Journeaux Inc.

Améliorations potentielles des paramètres économiques du projet

L’étude a aussi mis en évidence que la rentabilité du projet pourrait être beaucoup plus importante dans le cas d’une augmentation de la production, ce qui est maintenant possible grâce à l’augmentation significative des ressources indiquées et mesurées. La compagnie a mandaté Met-Chem afin de compléter une première analyse économique traitant de ces options, au cours du premier et deuxième trimestre 2012, avec pour objectif de définir quel serait le scénario de production le plus efficace. Les scénarios prévus pour l’analyse sont les suivants :

  • Production annuelle de 3,0 millions de tonnes de concentré de P2O5  (50 000 tonnes/jour de minerai traité);
  • Récupération et vente d’un concentré de titane (ilménite).

Les résultats préliminaires indiquent que les paramètres économiques pourraient grandement être améliorés dans le cas d’une augmentation de la production. En effet, la VANE 8% avant-taxes pourrait atteindre 1 milliard $ avec une production journalière de 50 000 tonnes et une augmentation de 20% du capital initial. Une étude de faisabilité sera entreprise durant le deuxième trimestre de 2012 et sera basée sur les résultats de cette étude.

Ressources d’Arianne (www.arianne-inc.com), par l’intermédiaire de sa filiale à part entière Canada Phosphate (www.canadaphosphate.com), développe les dépôts de phosphore-titane du Lac à Paul qui produiront un concentré d’apatite de qualité supérieure titrant 39 % P2O5. Ressources d’Arianne explore également des propriétés à fort potentiel en or, argent et autres métaux au Canada et au Mexique. La Société possède 66 M d’actions en circulation.

Vous êtes invités à visiter notre nouveau site web et à visionner notre vidéo promotionnelle à l’adresse : http://www.arianne-inc.com/investors/video/

 

ÉNONCÉS PROSPECTIFS ET INFORMATIONS PROSPECTIVES

Ce communiqué de presse contient des  » énoncés prospectifs  » et des  » informations prospectives  » au sens donné par les réglementations de sécurité applicables au Canada et aux États-Unis (collectivement appelés  » énoncés prospectifs « ). Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse sont faits à la date de la publication de ce dernier. À l’exception de cas requis par les législations applicables, la Compagnie n’est soumise à aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs comprennent, mais sans y être limités, les prévisions de la production anticipée, les effets anticipés des résultats de forage sur le Projet, le calendrier d’une étude de faisabilité ainsi que le calendrier et les attentes en termes de programmes futurs. Souvent, mais pas de façon systématique, les informations prospectives peuvent être identifiées par l’utilisation de termes ou expressions tels que  » attend « ,  » est attendu « ,  » budget « ,  » prévoit « ,  » estime « ,  » anticipe « ,  » souhaite « ,  » pense  » ou par la précision que certains événements ou certaines actions  » peuvent « ,  » pourraient « ,  » seront  » pris en charge, se produiront ou seront atteints.

MISE EN GARDE DESTINÉE AUX LECTEURS AMÉRICAINS

La SEC permet aux sociétés minières, dans leurs enregistrements auprès d’elle, de ne divulguer que les gisements minéraux qu’elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. La société peut utiliser dans ce document certains termes comme  » ressources minérales « ,  » ressources minérales indiquées  » et  » ressources présumées  » qui sont reconnus et mandatés par les organismes de régulation canadiens de valeurs mobilières, mais non reconnus par la SEC.

Ce communiqué de presse pourrait utiliser le terme  » ressources indiquées « . Les lecteurs américains sont prévenus que, bien que ce terme soit reconnu et requis par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnait pas. Les investisseurs américains sont avertis de ne pas présumer qu’une quelconque partie ou la totalité des gisements minéraux de cette catégorie seront converties en réserves minérales.

Ce communiqué de presse pourrait également utiliser le terme  » ressources présumées « . Les lecteurs américains sont prévenus que, bien que ce terme soit reconnu et requis par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnait pas. Les  » ressources présumées  » présentent à la fois une grande incertitude quant à leur existence et à leur faisabilités légale et économique. Il est impossible de prétendre que les ressources minérales présumées, en tout ou en partie, passeront un jour à une catégorie supérieure. Selon les règlements canadiens, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent pas former la base d’études de préfaisabilité ou de faisabilité, sauf en de rares occasions. Les investisseurs américains sont prévenus de ne pas prétendre que cette ressource présumée existe, en tout ou en partie, ou qu’elle est économiquement ou légalement exploitable.

Retour aux communiqués de presse