Arianne Phosphate publie ses résultats opérationnels et financiers du troisième trimestre de 2017

SAGUENAY, QUÉBEC - (22 novembre 2017) – Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (Bourse de croissance TSX : DAN) (FRANCFORT : JE9N) (OTC : DRRSF), une société en stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, au Québec, publie ses résultats opérationnels et financiers du trimestre pour les périodes de trois et neuf mois terminés le 30 septembre 2017. Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

« Jusqu’ici l’année 2017 a été très productive pour nous », a déclaré Brian Ostroff, chef de la direction d'Arianne Phosphate. « L’une de nos plus récente annonce concernant la finalisation de notre mémorandum d'information pour les parties intéressées au financement du projet fait suite à une progression rapide des nouvelles positives qui se sont matérialisées tout au long de l'année. Les discussions continuent à progresser avec des partenaires stratégiques et financiers potentiels, alors que nous travaillons à conclure les ententes qui feront du Lac à Paul une réalité. »

Faits saillants corporatifs et financiers du troisième trimestre de 2017

• En août 2017, Arianne a annoncé qu’elle avait conclu la première tranche d’un financement par voie de placement privé, pour un produit brut de 2 306 000 $. Selon les conditions du financement, Arianne a émis 2 882 500 unités au prix de 0,80 $ l’unité. Chaque unité est composée d'une action ordinaire et d'un demi-bon de souscription d’action ordinaire (un bon entier étant un « bon de souscription »). Chaque bon de souscription confère à son porteur le droit d'acheter une action ordinaire au prix de 1,25 $ jusqu’au 22 août 2020. Si, après un délai de quatre (4) mois et un (1) jour suivant la date de clôture, le cours des actions ordinaires à la Bourse de croissance TSX (la « Bourse ») atteint ou dépasse à tout moment 1,60 $ pour une période de dix (10) jours de bourse consécutifs, en fonction du cours à la clôture des marchés, la Société sera en droit d’aviser les porteurs de bons de souscription de son intention de forcer l’exercice des bons de souscription. Sur réception d’un tel avis, les porteurs de bons de souscription disposeront de 30 jours pour exercer leurs bons de souscription, à défaut de quoi les bons de souscription expireront automatiquement.

• En juillet 2017, la Société a annoncé, sujet à l’approbation des organismes de réglementation, le report de l’échéance des 2,815,500 bons de souscription émis dans le cadre du placement privé complété le 31˚juillet 2014 pour un produit brut total de 5 631 000$. Chaque bon de souscription, qui faisait partie des unités émises, donne le droit à son détenteur d’acheter une action ordinaire d’Arianne (une « action ordinaire ») au prix de 1,25 $ l’action ordinaire jusqu’au 31 juillet 2017. Arianne a décidé de reporter l’échéance des bons de souscription au 31 juillet 2018.

Faits saillants subséquents à la fin du trimestre
• En novembre 2017, la Société a entrepris le travail nécessaire pour produire du concentré d’apatite supplémentaire. Arianne a pris cette mesure pour répondre à l'intérêt grandissant qu'elle a reçu de la part de clients éventuels cherchant à se procurer du concentré de haute pureté d'Arianne afin de réaliser des tests à grande échelle. Dans plusieurs cas, la demande accrue provient d’entreprises qui avaient initialement reçu des échantillons et qui cherchent maintenant à faire des tests avec des quantités considérablement plus importantes. De plus, la Société constate un intérêt croissant de la part d'entreprises européennes qui pourraient être touchées par la législation environnementale plus stricte et qui cherchent à diversifier leur approvisionnement vers un phosphate de haute pureté « plus propre ».

• En octobre 2017, la Société a effectué une vérification diligente avec des parties indépendantes qui sont venues évaluer et confirmer le projet du point de vue des prêteurs. Le rôle des parties indépendants était de soumettre le projet du Lac à Paul à un processus de vérification complet. Tous les aspects du projet : l'extraction, le traitement, les infrastructures et l'environnement ont fait l'objet d'une vérification. Les coûts estimés de construction et d’opération ont été intégrés dans un modèle financier qui permettra aux partenaires financiers d'évaluer leur intérêt à aller de l'avant et à participer au financement du projet. En conclusion, la Société a reçu un rapport positif des parties indépendantes. Enfin, dans le cadre du processus d'examen, une analyse indépendante du marché mondial des phosphates a été entreprise. Le rapport soutient le besoin de projets supplémentaires, car l'offre supplémentaire sera nécessaire si nous voulons répondre à la croissance persistante de la demande prévue au cours des prochaines années.

• En octobre 2017, la Société a annoncé qu’elle a complété son mémorandum d’information. Ce document est envoyé aux institutions financières qui ont manifesté un intérêt pour le projet et qui souhaitent évaluer la possibilité d'être inclus dans le consortium bancaire du financement du projet.

• En octobre 2017, la Société a annoncé que 2 de ses administrateurs joueront un rôle plus actif au sein de l’entreprise.

M. Dominique Bouchard, déjà membre du conseil d’administration, deviendra Vice-Président Exécutif et travaillera en étroite collaboration avec le Chef des Opérations d’Arianne et l’équipe basée à Chicoutimi. Il jouera un rôle actif dans de nombreuses activités quotidiennes et participera à différents mandats régionaux, provinciaux et nationaux. M. Siva Pillay jouera également un rôle plus actif, en étroite collaboration avec le Chef de la Direction, le Chef de la Direction Financière et les consultants d’Arianne en matière de financement de projet. M. Pillay est membre du conseil d'administration et Président du comité d'audit/finance d’Arianne.

• En Octobre 2017, la Société a annoncé, sujet à l’approbation des organismes de réglementation, le report de l’échéance des 1 184 500 bons de souscription émis dans le cadre du placement privé complété le 16 octobre 2014 pour un produit brut total de 2 369 000 $. Chaque bon de souscription, qui faisait partie des unités émises, donne le droit à son détenteur d’acheter une action ordinaire d’Arianne au prix de 1,25 $ l’action ordinaire jusqu’au 15 octobre 2017. Arianne a décidé de reporter l’échéance des bons de souscription au 15 octobre 2018.

Résumé financier
Pour le troisième trimestre de 2017, Arianne n’a pas généré de revenus ni de flux positifs de trésorerie puisque la Société est toujours en phase de développement. Au cours du troisième trimestre terminé le 30 septembre 2017, la Société a enregistré une perte nette de 0,8 M$ pour la période de trois mois et de 2,4 M$ pour la période de neuf mois. Cette perte nette est égale à celle de la même période en 2016 alors que la Société avait enregistré une perte de 0,8 M$ pour la période de trois mois et de 2,4 M$ pour la période de neuf mois.

Liquidité
Au 30 septembre 2017, la Société avait une encaisse 1,47 M$. Ces fonds seront alloués au fonds de roulement général et à la progression du développement du projet Lac à Paul en 2017. Selon les estimations actuelles relatives au développement du projet, Arianne prévoit qu’elle aura besoin de financement additionnel en 2018.

Perspective

D’ici à la fin de l’année 2017 et au cours de 2018, Arianne axera ses activités sur l’avancement du projet Lac à Paul. Voici ses principaux objectifs :

• Sécuriser un financement pour la construction et le développement du projet du Lac à Paul ;
• Réduire les coûts d’opérations et de production ainsi que les dépenses en capital ;
• Signer une Entente sur les répercussions et les avantages avec les Premières Nations ;
• Aider le Port de Saguenay à sécuriser leurs permis environnementaux de l’ « Agence canadienne d’évaluation environnementale » (ACEE).

Les états financiers intermédiaires consolidés et le rapport de gestion pour les périodes de trois et neuf mois terminés le 30 septembre 2017 sont disponibles sur le site web de la société et sur SEDAR (www.sedar.com).

Personne qualifiée
Jean-Sébastien David, géo., personne qualifiée NI 43-101, a approuvé ce communiqué. M. David est également le Chef des Opérations.

À propos d’Arianne Phosphate
Arianne Phosphate (« Arianne Phosphate inc. ») (www.arianneinc.com) mets en valeur les gisements de phosphate du projet Lac à Paul, à environ 200 km au nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec (Canada). Ces gisements produiront un concentré d’apatite ignée de grande qualité titrant 39 % P2O5 et contenant peu ou pas de contaminants. La Société compte 100 530 580 actions en circulation.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

- 30 -


Pour nous joindre :
Source:  Jean-Sébastien David, chef des opérations Tél. : 418-549-7316 j.s.david@arianne-inc.com
Info:   Brian Ostroff, chef de la direction  Tél. : 514-908-4202     brian.ostroff@arianne-inc.com

Facebook: https://www.facebook.com/ariannephosphate
Twitter: http://twitter.com/arianne_dan
YouTube: http://www.youtube.com/user/ArianneResources
Flickr: http://www.flickr.com/photos/arianneresources
Resource Investing News: http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne

Mise en garde concernant les informations prospectives

Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » et des « informations prospectives » au sens de la réglementation des valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (ci-après appelés collectivement les « informations prospectives »). L’information prospective inclut, notamment, les attentes sur la production et la qualité du concentré d’apatite du projet Lac à Paul. Il est souvent, mais pas toujours, possible de déterminer les renseignements prospectifs par l’usage de mots comme « planifie », « s’attend », « devrait », « budget », « prévu », « estimation », « prévision », « a l’intention de », « escompte » ou « croit », ou leur négatif, ou des variantes de ces mots et expressions ou déclarations selon lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. L'information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d'activité, les performances ou les réalisations de la Société sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent mais sans s'y limiter : la volatilité du cours des actions; les fluctuations des prix des matières premières; l’origine et les coûts des sources d’énergie; les estimations des coûts en capital initial et de renouvellement; les estimations des coûts de main d’œuvre et des coûts d’opération; les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; les risques associés à l'exploration, au développement et à l'exploitation de gisements miniers; les estimations des ressources et des réserves minières; les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d’exploration, de développement et de production; les risques liés aux variations des taux de change; les risques environnementaux; la concurrence à laquelle fait face la Société à l’égard de l’embauche du personnel expérimenté; l'accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d'exploration; les risques associés à des changements à la réglementation de l'exploitation minière régissant la Société; la finalisation du processus d’évaluation environnementale; les risques liés aux retards réglementaires et d’obtention de permis; les risques liés aux conflits d'intérêts potentiels; la dépendance envers le personnel clé; les risques de financement, de capitalisation et de liquidité incluant les risques que le financement nécessaire pour continuer les activités d’exploration et de développement du projet Lac à Paul ne soit pas disponible ou disponible à des conditions acceptables; le risque de dilution potentielle par l'émission d'actions ordinaires; le risque de litiges. L’information prospective est fondée sur des hypothèses jugées raisonnables par la direction au moment où ces déclarations sont faites, y compris, mais sans s’y limiter, la poursuite des activités d’exploration, aucun changement défavorable important des prix des matières premières, à la réalisation des plans d’exploration et des plans de développement conformément aux attentes, l’obtention des approbations réglementaires requise, et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans la présente. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d’autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces informations prospectives se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces informations prospectives. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l'information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu'à la date de ce communiqué de presse et la Société ne s'engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

Retour aux communiqués de presse